"J'ai la haine de la haine et je désapprouve toute violence dans les rapports entre les hommes." 

Felix Houphouet Boigny

STUDIO MOZAIK MET SON EXPERTISE PRATIQUE AU SERVICE DE L’ISTC

Ce jeudi 04 mai 2017, dans le cadre de la 3ème édition de la Journée des étudiants en production audiovisuelle, dont le thème retenu était cette année « la production audiovisuelle moderne », l’Institut polytechnique des sciences de la communication (ISTC) à, pour la première fois, invité Studio Mozaik, à animer une Master Class pour une vingtaine de futurs professionnels de la radio.

« Comment utiliser les langues locales dans la production des émissions radiophoniques », était le thème choisit par la Direction pédagogique de Studio Mozaik qui a estimé que dans un pays où le taux d’alphabétisation en Côte d’Ivoire se chiffre à  45% (recensement général de la population - RGPH 2014), la production de programmes radiophoniques en langues locales devient une priorité.

Messieurs Roger SAIBA (Journalisme, Production radio et Diction) qui, pendant des années a animé des formations de journalistes et a produit des dizaines de magazines en langues locales pour le compte des organisations internationales et SANGARE Mamadou (Technique d’exploitation et Post – production radio), formateurs à l’école des médias, ont animé cette Master Class pour le compte de Studio Mozaik.

 

A propos de la production radiophonique moderne qui utilise désormais les moyens et les outils électroniques et informatiques, monsieur SAIBA, a, dans son exposé liminaire énuméré plusieurs critères relatifs à l’enregistrement et au montage des productions  sonores.

A propos de l’utilisation des langues locales dans les productions radio et de la traduction, monsieur SAIBA a notamment insisté sur trois les exigences fondamentales :

  1.  le producteur doit posséder des notions des techniques de traduction, car, sur le terrain, fort est de constater que plusieurs journalistes et producteurs ne sont pas assez professionnels dans le domaine
  2. pour réussir une bonne traduction, il faudrait respecter les trois principales recommandations qui sont : Pas d’addition ! Pas d’omission ! Pas de modification !
  3. éviter d’ajouter aux traductions, des messages qui ne font pas partie de la langue source, ainsi que les commentaires.

 

La Master Class s’est conclu par des exercices de Diction. Il faut dire que monsieur Saiba, également spécialiste de la diction a insisté pour dire qu’une bonne diction est un gage de qualité des textes traduits.

Pour finir, une  démo partir  du logiciel  Adobe audition présentée par monsieur SANGARE Mamadou (Technicien d’exploitation et Post – producteur radio), formateur à l’école des médias et quelques exercices pratiques oraux ont permis à l’assistance de comprendre le mécanisme de la production en radio.

 

PATERNE KRAIDI