"J'ai la haine de la haine et je désapprouve toute violence dans les rapports entre les hommes." 

Felix Houphouet Boigny

La fondation Freidrich-Naumann à l’honneur

La Fondation FRIEDRICH-NAUMANN pour la Liberté anime la Master class à Studio Mozaik.

Dans le cadre de ses traditionnelles Masters Class, Studio Mozaik, L’école des medias a reçu le mercredi 24 mai 2017 mesdames INGE HERBERT, et SOPHIE KONATE, respectivement Directrice Afrique de l’Ouest et Responsable du bureau d’Abidjan de la Fondation FREIDRICH-NAUMANN pour la Liberté.

Pendant plus d’une heure, mesdames HERBERT, et KONATE ont éclairé leur auditoire sur le rôle de La Fondation FRIEDRICH-NAUMANN pour la Liberté, ses activités, ses missions, ses objectifs et ses projets.

Ainsi, nous avons appris que La Fondation FRIEDRICH-NAUMANN pour la Liberté travaille en Côte d’ivoire depuis le 3 mars 2012, et que sa mission porte sur quatre axes prioritaires: La promotion et la protection des Droits Humains, la promotion de la jeunesse, le foncier rural et la formation politique.

Il faut savoir que La Fondation FRIEDRICH-NAUMANN pour la Liberté est liée au Parti Libéral – Démocrate allemand et travaille en Côte d’Ivoire essentiellement avec le RDR (rassemblement des républicains). A la question de l’étudiant Maurice Walo qui voulait savoir pourquoi le RDR (rassemblement des républicains), parti au pouvoir, est-il l’unique partenaire politique de leur fondation en côte d’ivoire, la Responsable locale, madame SOPHIE KONATE a répondu ceci : « nous travaillons avec le RDR parce que le RDR est le seul parti libéral dans le pays. S’il y en avait cinq, nous aurions travaillé avec les cinq ».

Elle a néanmoins insisté sur le fait que cette relation politique ne met pas en péril leur indépendance car la fondation ne bénéficie pas du financement du Parti Libéral – Démocrate. Madame INGE HERBERT Directrice Afrique de l’ouest de la fondation a précisé au passage que La Fondation FRIEDRICH-NAUMANN pour la Liberté n’est pas une ONG.

Avant cette master class, madame INGE HERBERT qui était à Abidjan dans le cadre du 2ème Forum de la Diaspora, dont le thème cette année était « Quelles réponses africaines au phénomène de l’immigration irrégulière ? », a été interviewé dans nos studios, par monsieur OULAI, Directeur de l’école des médias, concepteur et producteur de la prochaine campagne de sensibilisation contre l’immigration clandestine dénommée « Le paradis c’est ici ». Une campagne conçue autour de deux grands axes : une tournée de sensibilisation directe dans des zones cibles et la production de programmes radiodiffusés par une cinquantaine de radios de proximité de Studio Mozaik.

Mesdames HERBERT et KONATE étaient accompagnées par monsieur Martin CORREA responsable digital de leur fondation

Herman ACKA